Le TDAH : Nous vous expliquons ce que c’est.

A l’attention de la journée du TDAH, qui se présente pour la première fois le 12 juin. Nous avons tenu à écrire un article sur ce sujet. Qu’est-ce que le TDAH ? Pourquoi est-ce si difficile pour les professeurs de gérer le TDAH et quelles sont les solutions pour que l’enfant puisse s’épanouir dans un cadre scolaire ? 

Le TDAH, c’est quoi?

Le TDAH est l’acronyme d’un Trouble Déficit de l’Attention avec ou sans Hyperactivité. Les enfants ont du mal à se concentrer tout le long du cours et à rester immobile sur leurs chaises, sans rien toucher. Il est aussi compliqué pour eux de lever la main et d’attendre qu’ils soient interrogés pour répondre à la question du professeur. Ils sont donc compliqué à gérer pour les professeurs qui peuvent les mettre de côté, les punir. Ils peuvent aussi se faire rejeter par leurs camarades. Ce sont des enfants qui ont pourtant un énorme besoin social et qui ont besoin de reconnaissance et d’affection, pour calmer leur angoisse et pour compenser le manque d’estime de soi. Très vif, ils ont aussi des réactions souvent disproportionnées par rapport à la situation, dû au manque d’inhibition. 

Cependant, le TDAH peut amener une imagination débordante et un aspect créatif plus poussé que les autres enfants. Pour terminer, ils ont une riche curiosité pour tout ce qui les entoure et posent énormément de questions quand le contexte est favorable. 

Une enquête menée en 2019, à estimer que 3,5% la prévalence du TDAH chez les enfants entre 6 et 12 ans.

Cependant, le personnel de la scolarité est très peu formé à ce sujet, ce qui peut entraîner des retards dans le diagnostic des enfants. 

Les symptômes et diagnostics

D’après le DSM-5 (Diagnostic and statistical manual of mental disorders), de l’American Psychiatric Association, Les enfants qui présentent ce trouble sont souvent inattentifs, impulsifs. Ils évitent aussi tous les travaux mentaux. Les enfants ne font pas attention au détail dans leurs travaux scolaires et n’arrivent pas à se rendre compte de la faute. Ces derniers ne se conforment pas aux consignes données et ont du mal à organiser leurs travaux (respecter l’ordre des consignes, difficultés de garder leurs affaires ou outils rangé et à portée de main). Ils perdent leurs affaires régulièrement. Pour terminer avec l’inattention, ils sautent souvent du coq à l’âne, puisqu’ils se laissent distraire par des stimulus externes. 

Pour l’hyperactivité, certains enfants ne restent pas en place, ils ont du mal à tenir en place lors d’une activité. Ils n’ont pas la patience d’attendre leurs tours et imposent leur présence en interrompant ce que font les autres. 

Ces symptômes peuvent apparaître dans le milieu scolaire mais aussi dans le cadre familial ou social. 

Pour un diagnostic clinique, l’enfant aura besoin de plusieurs consultations. D’abord au médecin traitant, puis auprès d’un médecin spécialiste du TDAH (pédiatre, neurologue, psychiatre, neuropsychiatre), afin de savoir réellement si l’enfant possède le TDAH ou un autre problème qui entraîne des symptômes similaires. 

Lors de ce diagnostic, le médecin s’appuiera sur :

–        Une analyse sur les origines de ces comportements chez l’enfant, ses bulletins scolaires et l’environnement familial. 

–        Un examen clinique complet

–        Un questionnaire facultatif rempli par les parents, les enseignants, et à tous les observateurs de l’enfant ainsi qu’à l’enfant lui-même. 

Seront aussi analysés, le langage, la communication, la motricité et la participation de l’enfant dans ses occupations quotidiennes. 

Comment aider l’enfant à s’épanouir ?

L’enseignant est un partenaire essentiel pour l’enfant TDAH qui pourra l’aider à s’épanouir dans le milieu scolaire avec quelques aménagements. 

–        Attribuer un bureau loin des distractions

–        Segmenter les objectifs en donnant plusieurs tâches uniques. 

–        Diviser les longues consignes, pour en faire plusieurs courtes. 

–        Favoriser les supports visuels

–        Mettre un code pour contrôler son impulsivité (un geste, des mots,..) 

–        Ne pas relever systématiques ses commentaires hors contexte

–        Inviter l’enfant à sortir quelques minutes lorsqu’il ne contrôle plus son hyperactivité. 

–        Assouvir son besoin d’être toujours en mouvement en lui confiant des tâches qui lui permettent de se lever et se déplacer en classe (distribuer des copies, effacer le tableau, ramasser les cahiers…).

Les parents aussi peuvent aider l’enfant en traitant les troubles du sommeil, que ce soit avec une alimentation équilibrée ou en pratiquant une activité sportive. Évitez autant que possible de laisser l’enfant sur la tablette ou sur la tablette, il risque de ne pas assez se dépenser dans la journée. Cela peut favoriser les troubles du sommeil. 

Installez des routines pour éviter les oublis. Accorder des pauses pendant les devoirs ou les activités qui nécessitent une concentration. Pour améliorer sa concentration, vous pouvez placer son bureau dans un endroit à l’écart des distractions (Fenêtre, mur de photos,…) 

Respecter son besoin de mouvement. Cela l’aidera à se concentrer. Le plus important étant de ne pas créer un tabou autour du TDAH, l’enfant a besoin d’en parler et de comprendre son trouble pour avoir des rapports harmonieux et tolérants. 

DES LIENS UTILES 

Un blog consacré au TDAH, tenu par un bénévole d’OREMIS  : https://eveildutdah.fr

La chaîne de la Youtube de “l’éveil du TDAH” : https://www.youtube.com/channel/UCVyMZTVUEWtXylHNATSHtEw

Le TDAH en détail : https://www.has-sante.fr/upload/docs/application/pdf/2015-02/tdah_argumentaire.pdf

La boite à outils du TDAH (Livre) : https://www.amazon.fr/TDA-boîte-outils-Stratégies-techniques/dp/289662483X/ref=asc_df_289662483X/?tag=googshopfr-21&linkCode=df0&hvadid=51052337766&hvpos=&hvnetw=g&hvrand=6171651997468321631&hvpone=&hvptwo=&hvqmt=&hvdev=c&hvdvcmdl=&hvlocint=&hvlocphy=9055050&hvtargid=pla-277147661749&psc=1

5 indispensables pour le TDAH : https://www.bloghoptoys.fr/troubles-tdah-5-objets-indispensables-pour-faciliter-le-quotidien